Colloque « Têtes de bassin versant » à Paris

Concilier les enjeux pour des territoires hors du commun

En France métropolitaine, les têtes de bassin versant occupent un rôle primordial dans le fonctionnement du cycle de l’eau et représentent près de 70% du linéaire de cours d’eau. Avec les zones humides qui constituent ce réseau, elles participent à l’approvisionnement en eau et à la régulation des crues, au transport et la rétention des sédiments, à l’épuration de l’eau et sont de véritables réservoirs de biodiversité. Le rôle primordial de ces milieux est actuellement peu évalué voir ignoré par notre société…

D’une grande diversité paysagère, ces espaces ont souvent été modelés par la main de l’Homme. L’évolution actuelle des des changements globaux et des activités humaines peuvent altérer le fonctionnement de ces milieux. Du fait de leur petit gabarit, les cours d’eau en tête de bassin sont fortement influencés par les conditions locales (géologie, relief, climat …) et sont donc particulièrement vulnérables. De mauvaises pratiques peuvent entraîner leur dégradation et la perte de fonctions et services pour la société, parfois de manière irréversible.

L’aménagement des têtes de bassin de plaine résultent principalement de l’expansion urbaine et l’intensification de l’agriculture, ou d’autres activités économiques comme la forêt. Sur les secteurs de montagne la déprise agricole a entraîné progressivement la fermeture des milieux ainsi que la diminution de la qualité de l’eau et de la biodiversité.

Sur ces territoires présentant d’importants enjeux environnementaux et économiques, il n’est pas toujours facile pour les gestionnaires et usagers, les syndicats de rivières, les collectivités, les associations, d’articuler les différentes politiques et directives européennes que sont la politique agricole commune, la directive cadre sur l’eau, la directive habitat, la directive inondation, voire la directive énergie.

Les objectifs de ce colloque sur deux journées à Paris était donc :
– de permettre de mieux comprendre les enjeux et le fonctionnement des cours d’eau et des zones humides des têtes de bassin versant
– de connaitre des projets territoriaux de gestion et de restauration de ces milieux, conciliant préservation de l’eau, de la biodiversité et des activités économiques
– de réussir à concilier les obligations réglementaires européennes et nationales.

A l’heure des changements globaux, les échanges de visions, de points de vue et les retours d’expériences afin de préserver, gérer et restaurer les cours d’eau et zones humides de ces territoires, ont permis à plus de 200 participants de partager un état des lieux et des perspectives encore incertaines.

Voir : Synthèse du Colloque « Têtes de bassin : Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun ? » : http://www.onema.fr/Rencontres36-Les-tetes-de-bassin

Voir : Vidéo « Eau et changement climatique » :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=xXQtcYsqvLA

Résumé et programme du colloque  Têtes de bassin : Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun ? »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn