Assises de l’eau : Séminaire national SAGE

SAGE & adaptation au changement climatique

Le séminaire national SAGE & adaptation au changement climatique, labellisé « Assises de l’eau », a eu lieu les 24 et 25 septembre 2018 au Centre des Conférences d’Orléans. Ces deux journées ont rassemblé 230 participants, en majorité des animateurs de SAGE et des présidents de commissions locales de l’eau, qui ont fait le déplacement pour assister à l’événement. 

Les impacts du changement climatique sur la gestion de la ressource en eau sont aujourd’hui indéniables. Les scénarios climatiques indiquent en effet un changement notable des régimes hydrologiques actuels: les événements extrêmes, que ce soient les inondations ou les sécheresses, seront vraisemblablement plus intenses et plus fréquents dans les années à venir.

C’est en cela que le changement climatique doit être pris en compte dans les outils de planification de la ressource en eau, que sont les SDAGE ou encore les SAGE. Les SAGE, dont le périmètre d’action est le bassin  versant, permettent d’intégrer l’ensemble des enjeux locaux dans une approche systémique. De tels outils ont donc vocation à œuvrer en faveur de la résilience des territoires au changement climatique.

Le séminaire national SAGE & adaptation au changement climatique a été organisé conjointement par l’Office International de l’Eau (OIEau), l’agence française pour la biodiversité (AFB) et le ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), en collaboration avec le groupe technique national SAGE et les agences de l’eau .

Les schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) permettent d’intégrer l’ensemble des enjeux locaux, en matière de gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques, dans une approche qui se veut systémique. De tels outils ont donc vocation à oeuvrer en faveur de la résilience des territoires au changement climatique.

C’est en cela que l’édition 2018 du séminaire national SAGE avait pour objectifs de :

  • favoriser l’échange de retours d’expérience entre les territoires ;
  • identifier les pistes de travail pour faire du SAGE un outil d’adaptation au changement climatique à l’échelle du bassin  versant ;
  • renforcer la déclinaison du SAGE en actions opérationnelles.

Les participants ont pu débattre de ces questions pendant deux journées, animées par Jean-Charles CATTEAU, avec une plénière introductive, 18 ateliers, et 4 tables-rondes. En parallèle, une exposition de posters et une séance de projection de films ont été organisés pour couvrir les problématiques liées au thème du séminaire.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn