Assemblée générale des SAFER BFC

Un marché du foncier toujours plus tendu

La terre est plus que jamais, en France comme ailleurs, un enjeu d’avenir et pas seulement pour les agriculteurs. En ces temps de crise où les investissements boursiers deviennent très aléatoires, l’acquisition foncière jouit d’un regain d’intérêt et apparaît comme un investissement fiable et prometteur. Dans ce contexte, le rôle de la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural) devient crucial dans la préservation de l’usage agricole des terres et des prés.

Le marché foncier de l’espace rural fait toujours l’objet d’une vive concurrence entre différentes destinations des surfaces : agriculture, habitat, zones d’activités, … En 2011, ce marché est à la hausse en ce qui concerne le nombre de transactions ( +4%) et les valeurs (+6 %). Le marché foncier agricole en particulier connaît une légère reprise en 2011, avec une augmentation des surfaces vendues (+6 %) et des valeurs en progression, sauf sur le marché foncier viticole.

Priorité à l’intallation
Le le 15 juin à Dijon, le Président de la Safer de Bourgogne-Franche-Comté, lors de sa première assemblée générale d’après fusion des deux entités régionales*, rappela la nécessité de rester vigilants quant à la spéculation ou la montée des prix du foncier agricole et forestier sous la pression du développement des énergies renouvelables, de la promotion immobilière périurbaine ou des infrastructures routières. La Safer a entre autres vocations, celle de favoriser l’installation en agriculture et la transmission des exploitations.
Et, quand la pression foncière s’intensifie « c’est une chance que d’avoir une profession très présente au sein de l’outil Safer, dans ses comités techniques et au sein du conseil d’administration ». Pour la Safer, économiser le foncier c’est rationaliser, réfléchir différemment, en tenant compte des nouvelles attentes sociétales, économiques et environnementales.
* Table ronde animée par Jean-Charles CATTEAU 
Site web SAFER BFC

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn