32 acteurs des filières alimentaires signent un Pacte sur les Dates de Consommation

Jean-Charles CATTEAU expert indépendant du groupe de travail

A Paris, le 23 janvier 2020, 32 acteurs de la filière alimentaire (industriels, distributeurs, fédérations et associations de consommateurs et de protection de l’environnement) ont présenté le premier Pacte sur les Dates de Consommation pour réduire le gaspillage alimentaire lié à ces dernières.

ce Pacte comprend 10 engagements ambitieux, concrets et mesurables, portant sur la gestion et la compréhension des dates de consommation. Soutenu par les Ministères de la Transition Écologique et de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’objectif du Pacte est que l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire le signent et s’engagent pour réduire le gaspillage alimentaire à leur tour.

Initié par le mouvement leader de lutte contre le gaspillage alimentaire Too Good To Go et soutenu par les Ministères de la Transition écologique et solidaire et de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Comité de Pilotage sur les Dates de Consommation compte 16 organisations partenaires (des producteurs aux consommateurs) qui ont travaillé main dans la main pour faire des dates de consommation un indicateur fiable et compréhensible pour les consommateurs, tout en harmonisant les bonnes pratiques des professionnels.

En tant qu’expert indépendant du comité, Jean-Charles CATTEAU fut chargé d’illustrer, d’éclairer les débats et de contribuer aux réflexions. Mais aussi de veiller à la clarté des débats et à l’objectivité des acteurs, au delà des intérêts corporatistes ou sectoriel. Le comité s’est réuni à 4 reprises pour élaborer le Pacte et rédiger les 10 engagements retenus, faisant l’objet d’un consensus.

Ces10 engagements co-construits, concrets et mesurables, ont été définis en reposant sur quatre piliers d’action :

  • Éduquer et sensibiliser l’ensemble des publics : des producteurs aux collaborateurs des entreprises agroalimentaires jusqu’aux consommateurs. Cela passe notamment par une campagne de communication nationale ou la mise en place de rayons anti-gaspi en magasin.
  • Clarifier la différence entre Date Limite de Consommation (DLC) et Date de Durabilité Minimale (DDM) auprès des consommateurs, ​par exemple ​via ​l’apposition de pictogrammes visuels permettant la différenciation immédiate entre DLC et DDM.
  • Optimiser la valorisation des produits exclus des circuits de vente ​par la mise en place d’une cartographie commune des acteurs anti-gaspi par territoire et en optimisant le suivi des stocks tout au long de la chaîne d’approvisionnement afin d’éviter le gaspillage alimentaire.
  • Collaborer entre acteurs du secteur pour harmoniser les bonnes pratiques et optimiser les flux de distribution​. Il est important d’assurer la cohérence entre les dates de consommation d’une même référence produit ou de substituer les DLC par des DDM quand cela est possible.

Tout savoir sur le Pacte, les Engagement et les Signataires
Texte intégral du Pacte sur les Dates de Consommation

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn